Les risques de l'encrassement des climatisations

L'encrassement des climatisations, dénoncé depuis des années par les spécialistes, n'est plus a prouver. Rappelons que le taux d'encrassement mondial des climatiseurs dépasse les 95%. Cette insalubrité engendre des conséquences néfastes tant pour l'homme, que pour l'environnement.

L'enjeu sanitaire lié au mauvais entretien des climatisations 

Fréquemment dénoncée, comme dans la vidéo ci-après, la climatisation dans la grande majorité des cas, est porteuse d'éléments pathogènes. 


Cette problématique engendre des conséquences directes sur la santé des personnes qui y sont exposées. asthme, rhinites, conjonctivites, légionellose et alvéolites allergiques extrinsèques sont les principales pathologies souvent pointées du doigt.


Selon un article très sérieux écrit par la CEREMA et l'ARS (Agence Régionale de Santé) Lorraine, 13% des enfants de 11 à 14 ans en France ont déjà eu une crise d'asthme et 27 à 32 % de la population est soumise à de fréquentes allergies (fréquence multipliée par deux en 20 ans).


Nous ne pouvons tenir la climatisation pour seule responsable de ces chiffres de santé publique, mais elle y joue un rôle indéniable.

L'enjeu énergétique lié au mauvais entretien des climatisations

La consommation d'énergie est un autre enjeu capital lié à l'encrassement des climatiseurs. 

En effet, 8 grammes de poussière sur la turbine d'un climatiseur suffisent à créer une surconsommation d'énergie de ce dernier à hauteur de 30%.


Dans un établissement, la climatisation (chauffage) représente environ 60% des dépenses énergétiqu(source CEREN). Des milliards d'Euros qui partent en fumée chaque année, à cause de simples climatiseurs mal entretenus...  

L'enjeu environnemental lié au mauvais entretien des climatisations

Depuis 2010, la part détenue par le chauffage et la climatisation parmi les postes de consommation d’énergie au sein du secteur tertiaire est de 57%. Imaginez l'impact énergétique d'une surconsommation à hauteur de 30%... 


La consommation d’énergie est aujourd'hui une des plus grandes préoccupations à l'échelle mondiale. Elle est en constante augmentation et a un grand impact sur notre environnement. La principale conséquence en est la pollution atmosphérique, causant une augmentation de l’effet de serre qui contribue au réchauffement climatique.


Dans son article consacré au fléau de la climatisation, le site "Le Temps" explique que la demande en air conditionné explose dans le monde sous l’effet de l’élévation des températures, et que paradoxalement, le recours à la climatisation renforce les changements climatiques.